fbpx

News du bureau

Méfiez-vous des escrocs, en ligne et hors ligne

Dans le cas du phishing, ils tentent de vous tromper par e-mail, par SMS, sur Whatsapp ou les réseaux sociaux.  Mais une simple facture papier peut également suffire pour vous extorquer de l'argent.  Soyez toujours vigilant(e) !

L'escroquerie... Un phénomène aussi vieux que le monde. Les fraudeurs sont toujours à la recherche de nouveaux moyens de tromper les consommateurs et ils sont de plus en plus méticuleux. Il est donc de plus en plus difficile pour les victimes potentielles de distinguer le vrai du faux. Soyez toujours sur vos gardes.

Comment reconnaître une escroquerie, par exemple via e-mail (= phishing) ou une facture reçue par courrier (= fraude à la facture) ?

Identifier le phishing


Dans le cas du phishing, l'auteur part à la « pêche » de vos informations personnelles : vos coordonnées bancaires, vos mots de passe, votre code PIN, etc. Pour ce faire, il envoie un faux message par e-mail, SMS, Whatsapp... Dans la plupart des cas, ce message semble émaner d'une banque ou d'une instance bien connue, avec un lien vers un faux site web. Si vous communiquez vos données sur ce site, l'auteur peut, par exemple, s'emparer de l'argent sur votre compte, d'informations sensibles ou effectuer des achats avec les données de votre carte de crédit.

Ce message peut également contenir une pièce jointe suspecte ou une demande de téléchargement. Si vous cliquez, le fraudeur peut installer un virus sur votre appareil, toujours dans le but de voler vos données.

Mais ce n'est pas tout ! Les escrocs peuvent aussi vous contacter par téléphone et vous demander vos coordonnées personnelles ou un transfert d'argent. Ils essaieront de gagner votre confiance ou de vous induire en erreur en jouant sur vos peurs.

Posez-vous les questions suivantes lorsque vous recevez un message ou un appel téléphonique suspect :

Est-ce inattendu : vous recevez un message sans raison, vous n'avez rien acheté... ?
Est-ce urgent : aviez-vous déjà reçu un avis de paiement ? Connaissez-vous vraiment « cet ami en difficulté » ?
Connaissez-vous l'expéditeur : l'adresse électronique est-elle correcte ? Attention : même si l'adresse est correcte, il peut s'agir d'une escroquerie.
Vous trouvez le message étrange ? Les instances officielles ne vous demanderont jamais de communiquer vos données personnelles par e-mail, SMS ou téléphone.
Où mène le lien ? Le mot qui précède .be, .com, .eu, .org ... est-il effectivement le nom de l'organisation que vous contactez ou est-il indiqué après la barre oblique ? Exemple :
www.nomorganisation.be est normalement fiable ;
www.info123.be/nomorganisation n’est peut-être pas fiable.
Le message s'adresse-t-il à vous personnellement ? Il vaut mieux se méfier des messages dont le titre général est vague ou dont l'appellation est votre adresse e-mail.
Le message contient-il beaucoup de fautes d'orthographe ou de grammaire ?
Le message se trouve-t-il dans votre dossier Spam/Junk/Indésirables ?
Est-ce que quelqu'un essaie d'éveiller votre curiosité ?
Vous recevez un faux message ? Envoyez-le immédiatement à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Vous pouvez tester votre capacité à reconnaître les faux e-mails sur safeonweb.be/fr/quiz/test-du-phishing.

Comment identifier la fraude à la facture
Il y a quelques semaines, vous aviez payé la facture d'une entreprise auprès de laquelle vous avez souscrit un abonnement. Et aujourd'hui, vous recevez un rappel. Il s'agit probablement d'une tentative de fraude à la facture.

Dans ce cas, le fraudeur intercepte la facture, la copie et modifie le numéro de compte, voire le montant à payer. Le fraudeur peut voler les factures dans les boîtes aux lettres de bpost, dans les services de tri postal des entreprises ou dans votre propre boîte aux lettres.

Aujourd'hui, les fausses factures sont presque impossibles à distinguer des vraies. Vous pouvez donc facilement tomber dans le piège.

Que faire avant de payer une facture ?

Vérifiez si le numéro de compte figurant sur la facture correspond à celui qui figure sur le bon de commande ou sur le site web du fournisseur.
Méfiez-vous d'une facture reprenant un nouveau numéro de compte. Dans certains cas, le nouveau numéro de compte est apposé sur l'enveloppe au moyen d'un sticker.
Comparez toujours le numéro de compte de la dernière facture avec celui de la facture précédente. Le numéro de compte est différent ? Cela devrait vous mettre la puce à l'oreille.
En cas de doute, appelez le fournisseur, mais soyez tout de même vigilant(e) : le numéro de téléphone mentionné sur la facture a peut-être aussi été falsifié.
Attention : les factures électroniques peuvent elle aussi être falsifiées. Par conséquent, vérifiez toujours l'adresse e-mail de l'expéditeur.

 

Source Phishing : safeonweb.be
Source Fraude à la facture : economie.fgov.be

Imprimer E-mail

Nous contacter !

  





VERDUN-BASTOGNE sa

Assurances VERDUN
Place Reine Astrid 12
B-6820 FLORENVILLE

Tél: 061/31.22.33
Fax: 061/31.53.03

info@verdun.be  - www.verdun.be
FSMA : 23837 A - 0419.470.461

 

N° urgence en cas de sinistre Auto - Incendie (Assistance)

Facebook.com/verdun.assurances

reCAPTCHA demo: Simple page